zapatosardientes

27 juin 2006

Festival Arte Flamenco Mont de Marsan Du 3 au 8 juillet 2006

Lieux
Mont de Marsan :
- Espace François Mitterrand
- Bodéga place de la Mairie
- Café cantante place Saint Roch

RENSEIGNEMENTS - RÉSERVATIONS
Conseil général des Landes
23 avenue Victor Hugo
40025 Mont de Marsan Cedex
Billeterie / Spectacles : 05 58 06 86 86
Stages : 05 58 05 41 49
Fax : 05 58 05 41 48
Mel : culture@cg40.fr

PROGRAMMATION Spectacles

Lundi 3 juillet
Espace François Mitterrand
21h00
"DIALOGO DEL AMARGO" : COMPAGNIE MARIO MAYA
Mario Maya, danseur, chorégraphe et auteur, reprend ce spectacle créé en 1984 sous le titre "El Amargo". La première partie met en scène les poèmes de Lorca dansés par un corps de ballet de cinq bailaores et quatre bailaoras. C’est la nouveauté de cette version. La seconde partie est le poème "El Amargo" tel que l’avait présenté Mario Maya en 1984 et tel que Camarón l’avait fait connaître à un très large public, dans l’album "La Leyenda del tiempo". L’interprétation respecte intégralement les vers du poème et s’exprime avec une magnifique simplicité et une formidable efficacité.
Les passages de fiesta popular et de cantes abandolaos témoignent de l’orientalisme de l’œuvre. La musique de Stravinski, avec les romantiques paso a dos, lui confère une richesse et une complexité toutes particulières.

Présenté et produit par la Agencia Andaluza para el Desarrollo del Flamenco - Consejería de Cultura - Junta de Andalucía.

Bodega – place de l'Hôtel de Ville
21h et 23h30
GROUPE TOMA KE TOMA

Mardi 4 juillet
Café Cantante - place Saint-Roch
19h30
POR AMOR A CARMEN AMAYA" AVEC MERCEDEZ AMAYA "LA WINI" ET KARIME AMAYA
Nous savons tous que Carmen Amaya a révolutionné le baile flamenco et a laissé une empreinte impérissable, en brisant les normes, en déchaînant les passions et en essuyant de sévères critiques nées de l’incompréhension.
Mais elle n’a jamais laissé personne indifférent et tous ceux qui ont eu la chance de la voir danser sont restés marqués à jamais. Sa vie a été : le baile, dans son expression majeure. Carmen Amaya a laissé sa signature. Ce soir, deux femmes extraordinaires : sa nièce Mercedes Amaya "La Wini" et la fille de celle-ci, Karime Amaya, nous prouvent que Carmen est toujours vivante. Car dans leurs veines coule une flamme incandescente et tempétueuse qui perdure à travers le temps et les générations.

Café Cantante – place Saint-Roch
21h30
GERARDO NUNEZ TRIO
Après sa brillante interprétation dans "Tiempo al Tiempo" dirigé par José Antonio Camacho et présenté en 2000 à l’Espace François Mitterrand, Gerardo Nuñez vient pour la première fois au festival avec son propre récital, une occasion nouvelle d’apprécier ce guitariste des plus talentueux. A la fois compositeur, concertiste et accompagnateur, il collabore à divers spectacles au théâtre, notamment dans "Ay… Jondo ! " et plus récemment dans "Yerma " pour lequel il a créé une admirable musique. Sa participation à des expériences dans de nombreux styles, en particulier en jazz, fait de lui l’un des exemples les plus éloquents de l’intégration du jondo dans d’autres schémas musicaux. Il compose une musique d’une grande richesse et d’une rare complexité, sans jamais perdre la référence flamenca qu'il interprète en véritable virtuose.

Bodega – place de l'Hôtel de Ville
21h et 23h30
CUADRO FLAMENCO PEPE LINARES

Mercredi 5 juillet
Espace François Mitterrand
21h00
"DE TABLAO" : COMPAGNIE ANTONIO EL PIPA
Avec "De Tablao", Antonio El Pipa rend hommage à l’âge d’or des tablaos… et "aux artistes qui ont su donner tant de pureté au Flamenco et dont la valeur n’a jamais été reconnue ! "
Pour ce nouveau spectacle, présenté notamment à Malaga, Madrid, New York, Jerez… et salué par d’excellentes critiques, il a convié des artistes comme Juana la del Pipa, Concha Vargas, Cañeta de Málaga et María José Franco. Petit-fils de l’illustre bailaora Tía Juana la del Pipa et neveu d’un autre grand bailaor dont il tient son nom d’artiste, Antonio El Pipa fait référence dans l’histoire de notre festival. Nous avons voulu le convier à cette édition 2006 pour témoigner de notre admiration, convaincus que le public sera, comme toujours, séduit par son talent.

Bodega – place de l'Hôtel de Ville
21h et 23h30
ANTONIO MARTINEZ Y GRUPO

Jeudi 6 juillet
Café Cantante – place Saint-Roch
19h30
MANUEL MONEO Y SU FAMILIA
Manuel Moneo est actuellement le plus éminent représentant du cante puro de Jerez. Ce patriarche d’une famille d’artistes, au sein de laquelle se détache particulièrement comme cantaor son frère "El Torta", vient à Mont-de-Marsan pour la seconde fois. Les aficionados de notre festival se souviennent avec émotion de sa performance lors de l’édition de 1995, son passionnant mano a mano avec le cantaor Rancapino, sur la guitare d’un autre grand patriarche, Pedro Peña. Entouré des siens, Manuel Moneo nous revient pour nous témoigner de la véracité de la transmission de l’Art Flamenco, tel que jadis, au sein de la famille.
Prix 2006 du meilleur guitariste flamenco d’accompagnement, Antonio Moya est un artiste que nous affectionnons tout particulièrement. Il sera l’invité de cette rencontre ancestrale et familiale.

Café Cantante – place Saint-Roch
21h30
AMADOR - AMADOR
L’idée de réunir sur scène cette magnifique affiche de la famille Amador est un vieux rêve, partagé par Juan José Amador et Javier Puga, qui voit enfin le jour cette année.
Nous sommes ici en présence d’une saga de musiciens exceptionnels, dont la guitare est le dénominateur commun. Des sons hors du commun de la Gerundina de Raimundo, aux concepts plus jondos de Ramón, en passant par la voix et le talent de Juan José, qui a trouvé en son fils un digne successeur… La contribution au piano d’un Diego Amador, unique et grandiose en son genre, la participation de la nouvelle génération avec Ramón fils à la guitare et Luis à la percussion et, plaisir ultime, l’intervention de Carmen et Raimundo, les enfants du grand Raimundo Amador.
C’est tout cela, Amador - Amador.

Bodega – place de l'Hôtel de Ville
21h et 23h30
ANDRES MORENO

Vendredi 7 juillet
Espace François Mitterrand
21h00
GITANAS
Un regard sur le passé… dans les cafés cantantes de la fin du XIXème siècle où les Gitanes luttaient pour la pureté de leur art.
Baile, cante, toque et un brin d’humour ; querelles, séduction, force… c’est toute la tragédie de ce peuple. Des Gitanes qui sont des mères, et parfois des mères sans enfants, le drame de l’exclusion, et en dernier recours, el Arte pour survivre. L’esthétique jonda, les cantes traditionnels et le baile gitano offrent quelque chose d’incomparable !
Rosario Montoya, La Farruca, nous présente un spectacle flamenco hors du temps. Avec Pilar Montoya, La Faraona, Angelita Vargas y Carmelilla Montoya accompagnées par Juana la del Revuelo, María Vizárraga, Montse Cortés et Herminia Santiago, elle se souvient d’hier et de sa pureté pour montrer le meilleur du baile de mujer.

Produit et réalisé par LA FARRUCA et JUAN FERNÁNDEZ MONTOYA.

Bodega – place de l'Hôtel de Ville
21h et 23h30
COMPAGNIE TEMPERAMENTO ANDALUZ

Samedi 8 juillet
Hall de Nahuques

19h30
Repas de clôture

A partir de 22h00
1ère partie : FESTEROS
De tout temps dans le monde du Flamenco, et de nos jours encore, des rencontres plus ou moins fortuites ont souvent réuni les hommes. La tradition de la taverne où l’on parle, boit et où souvent se crée un monde très particulier d’échange et de camaraderie autour du cante, n’a pas encore tout à fait disparu. C’est ainsi, comme en de nombreuses occasions, que jaillit la fête et parfois même le duende, ce petit plus aussi intangible que réel, qui transforme une simple rencontre entre amis en une véritable œuvre d’art éphémère.

2ème partie : MAESTROS
Cette deuxième partie de soirée réunira sur scène quelques uns des professeurs de stages : Alejandro Granados, Isabel Bayón et Alicia Marquez, et les remarquables guitaristes Rafael Rodríguez "Cabeza" et Dani de Morón, pour une création unique en son genre. Cet hommage à l’enseignement de l’Art Flamenco est une invitation qui sans nul doute sera partagée aussi bien par les spectateurs que par les professeurs et leurs élèves.
Spectacles coproduits par la Caisse des Dépôts et Consignations

Autres activités

STAGES

Avec la coordination du Taller Flamenco de Sevilla
Du 2 au 7 juillet
Ecole de Musique et de Danse et Maison des associations

Stage de danse
Animé par Carmen Ledesma, Alejandro Granados, Isabel Bayón, Alicia Márquez, Lidia Valle, Carmen Rasero

Stage de compás y palmas
Animé par David "El Gamba de Jerez"

Stage de guitare
Animé par Rafael Rodríguez "Cabeza", Dani de Morón, David Vargas, Pierre Pradal

Télécharger la plaquette du stage (1ère partie)
Télécharger la plaquette du stage (2de partie)

CONFÉRENCES

Auditorium de l’Ecole de Musique et de Danse

Mardi 4 juillet à 17h30
"CARMEN AMAYA, LA FLAMME DU BAILE" par Julio de Vega López

Mercredi 5 juillet à 17h30
"LE FLAMENCO, CE JEUNE DE 200 ANS" par Luis Clemente

Vendredi 7 juillet à 17h30
"ALURICÁN EN AZUL Y VERDE" présentation de la biographie de Pedro Bacán par Alfonso Garcia

EXPOSITIONS
Du 3 au 8 juillet

Minoterie
Exposition photographique : Carmen Amaya photographiée par Colita

Hôtel du Département
Exposition de guitares de Conde Hermanos

CONTACT PRESSE
Conseil général des Landes
Garmina DERBAL
05 58 05 40 35
Mel : communication@cg40.fr


S’il est de bon ton de dénigrer le passé – décidément pas une valeur moderne ! – le Flamenco quant à lui ne nourrit pas ce genre de complexe à l’égard de sa propre histoire. Il a su faire de ses traditions une source inépuisable d’actualité et d’invention formelle.
En témoigne, une fois encore, la programmation de notre festival Arte Flamenco à Mont de Marsan.
Que Mario Maya se mesure, en maître incontesté du "drame flamenco", à l’œuvre de Garcia Lorca, qu’El Pipa rende hommage à la tradition des tablaos, que la soirée intitulée "Gitanas" mêle les générations en un vibrant hommage aux cafés cantantes, ou que la famille Moneo vienne porter haut les couleurs si singulières du cante de Jerez, c’est toujours cette même histoire de ferveur, de jeunesse et de tradition qui se jouera sur les scènes de Mont de Marsan.
La popularité du Flamenco à travers le monde doit largement s’expliquer par cette rare qualité qu’il a de se vivre en dehors du temps, dans le présent le plus pur, sans avoir eu besoin de renier son passé ni de s’inquiéter de son avenir.
L’amitié qui lie la ville de Mont de Marsan et le Conseil général dans la réalisation de ce magnifique rendez-vous culturel, nous permet de nous abreuver une fois par an à cette fontaine de jouvence. Le public, chaque année plus nombreux, qui s’y désaltère avec nous, connaît cette source – et sait bien que cette image n’est pas si loin de la réalité !
Je souhaite à chacun de puiser dans cette semaine flamenca toute l’énergie qu’elle peut lui apporter.

Henri EMMANUELLI
Député
Président du Conseil général des Landes

source et iconographie

Posté par KNTHMH à 05:43 - Danse, musique, culture: Viva Espana! - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire