zapatosardientes

01 juillet 2006

Images 24h swing

Je publie amicalement ces quelques clips de  la 17 ème édition des "24 heures du Swing" à l'intention d'une compatriote de culture, danseuse de Jazz et claquette dont j'avais apprécié les prestations avec ses élèves lors de s premières éditions des 24 h du swing , dans les années 90,  où elle participa au festival. Il s'agit de Leïla Benac qui a pris part cette année au colloque sur le Jazz et la danse.

Ces clips sont également dédiés aux amoureux du jazz, du swing,du gospel et du negro-spiritual, et de la musique antillaise...

Des photos et d'autres clips viendront plus tard compléter ce petit résumé en images.

^^^^^
^^

Quelques mots sur Leïla Benac, et son site:

Leïla Bénac est professeur de claquettes et de danse Jazz.  Elle a une carrière artistique impressionnante, ayant travaillé avec des musiciens de Jazz connus dans le monde entier: Jean Baptiste Illinois Jacquet, Claude Bolling , Lionel Hampton et Guy Lafitte...

Elle organise cours et des stages de claquettes et de danse Jazz sur Bordeaux.

Voici l'adresse de son site où vous trouverez photos, renseignements sur cours, stages, spectacles:

http://www.leilabenac.com/

^^^^^
^^

Les clips:

Le plus pénible c'est le chargement des vidéos, ensuite, on peut faire défiler l'intégralité du clip sans aucune coupure!

P.S. Ne pas laisser d'effets spéciaux sur les hauts parleurs de l'ordi en raison de la résonnance originelle des enregistrements.


L'atmosphère du concert vocal le premier soir du festival: la scène sous la très belle halle style baltar, les instruments de musique sous les projecteurs, l'attente du spectacle, le rougeoiment des charpentes, quelques trop brèves images fugitives,  le "délire de fin de concert"...le "rappel" auquel les vedettes ne peuvent  répondre: ils vont vers d'autres lieux, d'autres scènes, la tournée les entraine, ailleurs, comme des messagers d'un monde autre, bref trop bref passage, nous laissant la nostalgie de leur apparition féérique, auréolée de grâce et de talent.

Nous avons été parmi ceux qui ont pu les approcher, les toucher presque, mais leur "image" et leur musique appartient aux professionnels, nous, amateurs, retiendrons l'exception du moment, de cet "ici et maintenant" unique! MERCI!


Concert vocal, suite:

L'art, la "déco", j'y suis très sensible, mon grand-père et ma mère peintres n'y sont pas pour rien!
Petit tour dans la halle, reflets, éclairages...hommage aux lieux, aux peintres et graphistes, photographes et aux intermitents du spectacles, clins d'oeil à quelques "Grands" du Jazz.

"Amen" (bande-son) par le New Spirit, un groupe au talent et au dynamisme incontestables sur fond d'affiches du festival

Le festival c'est aussi toute la "logistique" et les infrastructures, les bénévoles qui travaillent toute l'année.

Hommage aux talents humbles ou davantage cachés ou moins "en vue". MERCI!


Le plus long des clips: atmosphère diurne et nocturne des rues, places, parade, danse, concerts et cette année  le mondial (réjouissances accentuées en raison de la victoire française qui ouvre la porte à l'espoir!)

Beaucoup de fans du foot et de supporters dans la bastide!

Parade avec Les Red chemises (dixie, new orleans, bee-bop) et Marie-Hélène Plassan et les danseurs de Jazz

Musique des îles... je n'étais pas trop fatiguée à la "fraîche", alors j'ai dansé et filmé!
La flûtiste  ainsi que l'accordéoniste et le percissionniste m'ont très favorablement impressionnée.

Ensuite tour dans les rues de la bastide avec  la surprise: un joli petit bijou de tacot!

Un tour au Foyer où officie Mangui dem Tataf, musique ethno, proche du free que nous pratiquions dans les années 70 en famille et avec les cops! Magie de l'archet sur les cordes de la basse, chaleur du sax basse, public trop religieusement assis! Je n'avais plus la force de danser, hélas!


Le trio talentueuxde Stéphane Mazurier revisite les grands standars, la musique latino,
un parfum de Chopin dans certains traits lyriques chez Stéphane Mazurier, une rythmique puissante et inventive chez Stéphane Desplat (batteur tournée européenne de "Grease", comédie musicale où la danse a toute son importance!), des basses vibrantes chez Sébastien Charrieras (formé au centredes musiques de Didier Lockwood).

J'ai été très sensible au morceau où orféo négro flirtait avec summertime! Je ne l'ai pas mis en clip, ma filmographie était trop "dansante" je dansais et filmais en tournant autour de la scène!!! peut-être des extraits en octobre ou la "bande-son" avec de belles photos du trio en pleine interprétation!

Contraste subit:

Amazing grace par le quatuor vocal Tears of Joy: quatre merveilleux chanteurs tout en grâce, finesse et émotion!

Oh what a beautiful city par New spirit a capella et rythmé par un tambourin, et oui, le gospel et le negrospiritual sont issus de milieux "afros", la percussion tambourin, et autre djembé ou darbouka y a sa place!

Happy day par l'explosif New Spirit qui enflama la halle le vendredi soir! avec le bis improvisé venant du public transporté et repris par le groupe pour sa sortie de scène.


New Spirit interprète:

Joshua & the battle of Jericho (a capella)
Amazing grace

une merveille...

^^^^
^^

Posté par KNTHMH à 02:29 - Spectacles - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire