zapatosardientes

08 mai 2006

Le bal folk gascon, et bascogascon

Les bals bascogascons

En général, en gascogne, nos bals commencent par une polka  "la polka d'entrée de bal",  pour que les danseurs puissent se "mettre en jambe" . Ils se terminent par un gigantesque rondeau où il y a compétition entre les danseurs et les musiciens, les gagnants étant ceux qui n'ont pas déclaré forfait.
Là, les musiciens rejoignent les danseurs sur la piste pour "conduire" convivialement la fin du bal avec une polka piquée la GATEMINE dansée en "chenille".


C'est la fin du bal! Et oui, je commence par la fin, comme dans tous les blogs!!!


Le Branlou

En général cette danse est génératrice d'une joyeuse pagaille!
Mais point ce soir là, les danseurs sont trop bons!


La Républicaine, une scottish gasconne


Le branle béarnais, une danse au style très particulier;
deux spécialistes: J & P


Une danse agenaise épuisante! Le Branle d'Agenais.

°°°000°°°

Typiquement basque!


Zaspi Jauziak! (les 7 sauts) (des 7 provinces qui n'en feront un jour qu'une!)

Il y a encore quelques années, tout bon mutxiko* qui se respectait commençait par les "sept sauts"! ***(description des pas de la danse version béarnaise au bas de la note)

*mutxiko: danses en cercle, tournant dans le sens inverse des aiguilles d'une montre , autrefois dansées aux veillées par les garçons (mutil= jeune homme), et à présent dansées par femmes comme hommes, adultes comme enfants, sur les places de villages, au cours des fêtes, à la sortie des messes vers 11 heures ou midi, ou alors en fin d'après-midi,vers 18 ou 19 heure, juste avant l'apéro.
-
Les pas sont connus de tous, une personne les annonce au micro. En béarn, ces danses sont appelées "sauts" comme au Béarn (en bearnais, celui qui annonce les pas les "mande", toutes mes fiches de pas et de sauts sont en béarnais! aïe!!! il faudra donc les "traduire" en termes basques).
-
Il y a certaines différences entre les airs béarnais et les airs basques ainsi que dans la façon de réaliser certains pas ou de se positionner par rapport au centre du cercle de la danse.
Il y a aussi des différences de pas en Euskadi entre ceux de la côte et ceux de l'intérieur pour le pays basque, et même parfois de village à village, ou de groupe de danse à autre groupe de danse.
Mais ces différences sont une richesse, elles n'entravent pas le bon déroulement des danses. Chacun peut y prendre place avec son style propre.

Une des particularités des "sauts":  ce sont des danses collectives au cours desquelles on ne se "touche" pas entre danseurs!
Les processus d’élaboration et de pratique des sauts sont la preuve d’un exercice autant mental que physique, ilssont des compositions musicales et chorégraphiques longues, complexes, sans structure régulière pour la plupart (ce n'est pas le cas des 7 sauts!.
Le saut basque est non seulement une activité récréative, mais une valorisation de l’individu et du groupe capables de l’exécuter correctement. Le saut est avant tout récitation, exercice de mémoire. Actuellement on retourne au fait de chanter les pas en les dansant sur la mélodie du saut (en Béarn aussi bien qu'en Euskadi)

-
Des groupes novateurs inventent de nouvelles chorégraphies en utilisant les pas des sauts et en donnant aux mouvements d'ensembles un aspect plus spectaculaire,  des effets variés ressemblant à ceux des mixers anglosaxons ou nordiques (Beaucoup de groupes s'entrainent avec succès à la création chorégraphique depuis plusieurs années).


L'une des danses les plus populaires dans tout le pays basque Lantzeko Ihauteriak ou Carnaval de Lenz

Le village de Lantz en Nafarroa (Navarre) est devenu célèbre pour la célébration d'ihauteriak (carnaval). Le zortziko populaire dansé sur la plaza est très prisé et pratiqué dans tout le pays  Basque et même dans les communautés basques de l'ouest américain.

La figure centrale de l'ihauteriak est Miel Otxin , un géant de paille. Après avoir défilé autour du village entier entouré par des danseurs déguisés, il est brûlé à la fin des festivités.


Le toujours apprécié, très célèbre et de plus en plus dansé FANDANGO
objet de concours passionnés au cours des fêtes patronales.

Et l'Arin-Arin qui suit le fandango, ce qui signifie léger-léger car on ne doit danser que sur les pointes de pied.
En gascogne on le danse deux fois de suite et dès l'intro passée, au pays basque, on attend le passage de la première partie, la danse commence sur la promenade, et on recommence tant que l'orchestre joue! (en pays basque actuellement)




***Les 7 sauts:

Sept Sauts version Béarn

En ronde, s.i.a.m.,  ou scam (sens inverse ou contraire aiguille montre) pas par couples, bras ballants
déplacement sur le cercle, le corps tourné dans le sens où l'on se déplace; sauts face au centre du cercle)

ENCHAINEMENT (les pas sont détaillés plus bas)

4 simples (un à D, un à G, un à D, un à G)
copar vers D
1 simple
copar vers G
1 simple
1 saut face au cercle (d'abord 1 saut, puis 2 sauts à la fin de l'enchaînement suivant, puis 3 sauts et ce, jusqu'à 7 sauts)

DESCRIPTION DES DIFFERENTS PAS

SIMPLE A DROITE/ erdizka en basque
déplacement sur le cercle
avancer  (s.i.a.m.) en posant pied D à D, puis G, coupé du pied G sur cheville D en faisant 1/2 tour, (s.a.m.) très rapidement pose G, pose D (comme pour changement de pied), et on repart pour un autre pas simple (à gauche).

SIMPLE A GAUCHE: erdizka
déplacement sur le cercle
(s.a.m) pose pied G à G, puis D, coupé du pied D sur cheville G en faisant 1/2 tour, (s.i.a.m) très rapidement pose D, pose G (comme pour changement de pied), et on repart pour un autre pas simple (à droite).

COPAR A DROITE/ jauzi en basque
déplacement radial, par rapport au cercle
pose pied D sur côté D
coupé pied G sur cheville D
2 pas latéraux vers G
coupé pied D sur cheville G
pose D, pose G très rapidement
enchaîner avec un pas simple à D

COPAR A GAUCHE/virar  en basque (en tournant sur son épaule gauche scam)
commencer par poser pied G de côté G, et le reste est l'inverse du copar à droite

Bien terminer la série copars/simples en joignant les pieds, et se tourner face au centre du cercle pour les sauts.

Donc version basque :

(pour la version basque le second et le 4 ème copar  qui se disent "jauzi"seron remplacés par un virar c'est ce que l'on voit sur le film) les 7 sauts est une danse que tout le monde connaît, on n'a pas besoin de mander ou annoncer les pas! (idem pour hégi ou dus, mariana, et quelques autres

erdizka a lauetan= 4 fois répéter erdizka
jauzi
erdizka
virar
puis sauter (on rajoute 1 saut à chaque fois jusqu'au 7 ème)


A suivre...

ces explications n'engagent que ZAPATOSARDIENTES qui en est l'auteur

Posté par KNTHMH à 00:08 - Bals gascobasque ou bascogascon - Permalien [#]